publicité
Notre futur, par Edgar Morin

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Devenir nain pour sauver la planète
14-03-2012

Devenir nain pour sauver la planète

Taille texte
 

Des parasols réfléchissants pour stopper les rayons du soleil, des océans gorgés de fer pour absorber le CO2… la technologie est souvent appelée à la rescousse de la planète, comme nous l’expliquions récemment dans un article. Mais si la solution c’était l’homme ? Un article de la revue américaine Ethics, Policy & Environment repéré par Le Journal de l’Environnement(en version payante) propose l’ « anthropo-ingéniérie ». Matthew Liao, l’auteur principal de l’article, professeur de philosophie et d’éthique (sic) à l’université de New York suggère ainsi de former le système immunitaire humain à rejeter les protéines bovines (la production de viande rouge émet beaucoup de gaz à effet de serre) ou de « nanifier » les individus. Car en grandissant chaque décennie davantage, les humains augmentent leurs besoins alimentaires, en eau, en vêtements… Il faudrait donc réduire la taille des bébés à la naissance et fabriquer de petits adultes. CQFD. Enfin, pour booster le respect de la nature, l’article suggère de doper l’humanité à l’ocytocine, une hormone réputée favoriser les élans d’altruisme au sein d’un groupe.

L’article a lancé une vive polémique sur le web, les auteurs se retrouvant taxés d’eugénisme, comparés à des nazis et à des éco-fascistes. Même de sérieux défenseurs de la cause environnementale s’en sont mêlé, Bill McKibben s’est élevé en tweet contre « les pires solutions contre le changement climatique de tous les temps », Mark Lynas a cru a un poisson d’avril légèrement en avance. Piqué à vif, M. Liao s’est expliqué dans le Guardian

« Je pense que notre position a été grossièrement mal interprétée par de nombreux internautes. Comme nous le précisons clairement dans notre article a) Nous n’encourageons pas forcément les solutions que nous étudions et b) si ces solutions étaient disponibles, il faudrait que ce soit aux individus de les choisir en toute liberté. »

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Le rédacteur :
Karine Le Loët

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité