publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Donnez-nous une leçon > Comment j’ai galéré, puis réussi, à lombricomposter mes déchets

Donnez-nous une leçon

Par La rédaction de Terraeco Par Thibaut Schepman Par Prisca Par Jonathan Par Romuald Par Karine Le Loët Par Shabnam Par Guillaume Par Emilie

Comment j’ai galéré, puis réussi, à lombricomposter mes déchets

Comment j'ai galéré, puis réussi, à lombricomposter mes déchets
(DR)
Emilie a voulu tenter le lombricompostage. Elle nous raconte les quelques accrocs et les astuces qui permettent de réussir à accueillir des vers dans sa cuisine.

En lisant l’introduction du projet « Donnez nous une leçon », j’ai vu que l’auteur parlait d’un lombricomposteur… Je me permets donc de vous raconter mon expérience à ce sujet.

Vivant en appartement, je me désolais de voir mes épluchures partir à la poubelle. Quand aux allers-retours à la déchèterie - qui est un peu trop loin à mon goût - ce n’est vraiment pas écolo. Surtout que, les déchets fermentescibles, comme tout le monde le sait, ça ne se conserve pas longtemps !!

Donc, j’ai cherché (et trouvé) des informations sur le lombricompostage. J’ai fait comme l’auteur de l’introduction, j’ai cherché des bacs de poissonniers. Le problème dans la récup, c’est qu’on ne trouve pas toujours ce que l’on veut ! J’ai donc trouvé trois bacs et un couvercle. Premier hic, le couvercle était plus grand que les bacs. Mais c’était mieux dans ce sens-là que si le couvercle avait été plus petit. Donc, on a tenté le coup !

Vers de pêche

On a essayé de faire des trous dans les deux premiers bacs afin de permettre à nos gentils petits vers de passer. Déception, les trous, ce n’est pas notre truc ! Résultats, on a fait des trous en entrée mais le polystyrène s’arrache en sortie d’où des trous de 2 cm de large ! Si les vers n’arrivent pas à passer par là...

Ensuite, il a fallu chercher nos fameux vers de terre. Etant nouveaux dans la région, nous ne connaissions pas de fermiers. Nous nous sommes résolus à acheter des vers de pêche... Et c’est parti ! Nous avons mis le tout dans la maison car il fait trop froid dehors ! Nos nouveaux animaux de compagnie ont d’abord mis du temps à s’adapter mais le compost s’est lancé quand même. Le problème, c’est que certains se baladent en dehors des boîtes !!! Nous avons donc eu une première évasion de vers de terre dans l’appartement... Ça avance loin ces petits trucs !!! Et comme il ne pleut pas dans l’appartement, ils manquent d’humidité, donc meurent desséchés.

Nous avons ensuite tenté de fermer le couvercle avec du film étirable. Résultat : on a tué tout le monde. Eh oui, avec la chaleur ambiante, le film étirable empêche les échanges d’air et garde l’humidité. Or, les vers de terre aiment l’humidité mais jusqu’à un certain niveau...

Bacs alimentaires et perceuse

Nous avons donc tout recommencé mais les évasions de vers de terre ont continué. Nous avons donc pris notre décision : il fallait d’autres bacs, ceux-là ne sont pas suffisamment étanches. Nous avons donc cherché dans les magasins de bricolage et nous avons fini par trouver des bacs parfaitement empilables et sans trou en guise de poignée. Ce sont des bacs alimentaires : 20 euros pour les 3 bacs et le couvercle (parfaitement adaptable celui-là !!). Pour les trous, j’ai utilisé la perceuse... sinon, c’était impossible !

Et du coup, tout fonctionne, le « jus de vers de terre » s’écoule parfaitement, les vers restent chez eux et ne colonisent plus la maison, ils ont résisté à un déménagement dans l’état, et leur maison est parfaitement adaptée à la cuisine. Personne ne remarque ce truc : ça c’est de l’intégration !! Quand on en parle aux gens, ils cherchent mais ne le trouvent jamais. Ça ne sent pas mauvais, c’est parfait ! Et le jus de vers de terre, c’est exceptionnel ! J’ai tendance à oublier d’arroser mes plantes. Dans ce cas, un peu de jus et ça repart ! Voilà, je pense que j’ai été très longue... mais je voulais expliquer que nous avions eu un problème et trouvé une solution !


Merci à Emilie, lectrice responsable de Terra eco

Le projet « Donnez-nous une leçon »

Rois de la bricole, amoureux du « Do it yourself » et champions des fourneaux, nous avons besoin de vous. Vous êtes capable de recycler un jean troué en sac à main ? Vous connaissez un moyen de réparer les cafetières ? Dévoilez-nous sans tarder vos bonnes idées. Envoyez-nous vos astuces à l’adresse suivante : vostuyaux@terraeco.net

En quelques mots, décrivez-nous les étapes, le coût et les outils nécessaires, si besoin à grand renfort de photos ou de dessins. Nous les publierons sur ce blog. Et, puisque nous sommes pas vaches, les dix premières réponses seront récompensées. —

COMMENTAIRES ( 27 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • bonjours,

    très réussi votre lombricomposter !
    mais une question me reste en suspend :
    comment récupérez vous le jus de lombric ?
    car vous n’avez pas de robinet ...
    je fais un petit compost comme je peux(avec un peu de terre)
    j’avoue que je pense faire où acheter un lombricomposter
    bon compostage à tous ! :-)

    18.04 à 01h55 - Répondre - Alerter
  • Pour les vers, la carte de France des donateurs (avec l’avantage également du partage d’expérience) :
    http://plus2vers.blogspot.fr/p/lors...

    29.08 à 10h43 - Répondre - Alerter
  • bon hormis les publicités sponsorisées de Greenweez, voici un petit blog sympa qui vous dit tout sur le lombricomposte et la pratique du lombricompostage c’est worm2u.com j’ai débuté il y a une année et j’en suis ravi ! le lombricompostage a révolutionné ma cuisine et les enfants adorent !

    21.07 à 22h10 - Répondre - Alerter
  • Chantal Aube demandait comment composter en pied d’immeuble. Si elle habite Nantes, rien de plus simple : contacter l’association Compostri (contact@compostri.fr - http://www.compostri.fr). Sinon, elle peut se rendre sur le site du Réseau National Compost Citoyen pour voir si un acteur local existe près de chez elle (reseaucompost.blogspot.com).
    Elle accompagne les projets de compostage partagé en pied d’immeuble ou dans les quartiers. ET en plus cela ne coûte rien (pris en charge par la collectivité).

    Composter avec ses voisins, c’est plus simple que gérer un lombricomposteur individuel et c’est bien plus sympa.

    4.10 à 14h02 - Répondre - Alerter
  • Pour votre achat, pensez à vous rapprocher de votre collectivité qui peut, peut-être vous aider ... Par exemple, si vous habitez l’agglomération nantaise, Nantes Métropole vous rembourse à hauteur de 20 € votre achat (composteur individuel ou lombricomposteur) ...

    7.09 à 21h44 - Répondre - Alerter
  • Hey, bien e9crit, quoiqu’un peu long. Mais j’aime le style.Bref, J’ai de + en + l’impression, la coitocvinn, que chacun d’entre nous posse8de des cle9s, certains peu, d’autres un nombre incalculable.Les divers but e0 atteindre seraient diffe9rents coffres.La majorite9 des gens essaient d’utiliser toutes leurs cle9s.Je pense que tu en posse8des un immense nombre, ou beaucoup que tu n’as pas tu saurais parfaitement comment les obtenir.He9las tu les regardes, tu les de9cris mais elles te sont useless, comme quand on a devant soi le meilleur met cuisine9 au monde, mais sans avoir la moindre petite faim.Tu es rassassie9 du monde, tu sembles connaitre certaines choses mais tu ne t’en sers pas, cre9e9 une secte, une entreprise engendrant des millions (^^)je sais pas mais le syste8me te pre9sente ces coffres forts, fais toi plais’ se9rieux !Les gens, c’est pas qu’ils sont pas conscients, pour la plupart, c’est juste qu’ils essaient de (sur)vivre, le reste ils s’en foutent.Quand on a rien de concret pour changer le monde, autant garder ces forces pour lever son coude et deblaterer des conneries pour refaire le monde.Mais au fond, ne serait-ce pas eux qui ont raison ?

    7.07 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • Est-ce que Emilie pourrait nous donner la marque...le magasin où elle a trouvé ses bacs alimentaires et empilables. J’en cherche mais n’ai pas encore trouvé.

    Quelqu’un a-t-il aussi des infos sur la manière dont il faut s’y prendre pour faire du compostage en bas d’immeuble ?

    Merci
    chantalaube@hotmail.fr

    30.05 à 17h16 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,

      Je n’avais pas vu que j’avais des commentaires... désolé pour le temps d’attente !

      Alors, le magasin, il me semble que c’était un genre Mr Bricolage ou BricoMarché... (Désolée pour la Pub) ! En fait, il faut chercher des "bacs alimentaires", c’est eux qui ont le plus de chance d’être totalement fermés. Je pense qu’il est possible d’en trouver sur internet : on avait fait comme ça pour trouver le magasin...

      Pour les moucherons, je pense savoir des quels il s’agit. J’en ai de temps en temps moi aussi. C’est que l’apport en "aliments" est trop humide. Il faut donc rajouter sciure, paille... et si vous n’avez pas de tout ça pensez à votre poubelle de tri : alvéoles d’oeuf, cartons, papiers (si possible pas trop imprimés sinon vous retrouverez les encres dans votre compost).

      Pour le compostage en général, pas besoins d’acheter de l’activateur de compost. Sauf si vous soulez vraiment dépenser votre argent... Une poignée de terre d’un jardin peut faire office d’activateur... En effet, l’activateur c’est un mélange de micro-organisme... Or c’est exactement ce que vous avez dans la terre de jardin (sauf si elle est pulvérisé de produits chimiques en tout genre)

      Voilà, bon compostage à tous ! Qu’importe la méthode...

      Emilie

      20.07 à 19h45 - Répondre - Alerter
  • Il existe des lombricomposteurs collectifs : incitez vos collectivités à en installer en bas des immeubles.

    30.05 à 11h05 - Répondre - Alerter
  • Moi aussi je me suis mise depuis quelques années déjà au lombricompostage. Malheureusement, j’ai vite eu une colonie de moucherons envahissants qui me tournoyaient autour de la tête et même rentraient dans mes narines quand je regardais la télé (le composteur était dans ma cuisine à l’américaine, donc pas de porte pour séparer du salon...). J’en ai vite eu marre ! Donc, direction la terrasse... Mais les moucherons étaient toujours là. C’est devenu obsessionnel ! Depuis, ils sont descendus à la cave, mais les vers n’ont pas de nourriture très fraiche, car j’avoue ne pas leur donner tous les jours à manger, je stocke et descend à la cave une fois tous les trois jours. Les moucherons, quant à eux, même s’il y en a moins, ont décidé de camper dans le terreau de mes plantes d’appartement, et résistent aux insecticides... (moi qui en plus suis contre les trucs en "ide"). J’ai l’impression qu’ils ont développé une certaine résistance et je ne sais plus comment les éliminer définitivement... Si quelqu’un a des idées ?

    30.05 à 10h36 - Répondre - Alerter
    • Les moucherons sont le seul vrai problème que peut causer le lombricompostage. Attirés par la nourriture et le milieu favorable à leur reproduction, ils prennent vite leurs aises et il est difficile de les déloger. Mais ce n’est pas impossible ! Je vous conseille cet article qui détaille comme en venir à bout de manière 100% naturelle et écologique.
      Au fait, nourrir les vers 1 à 2 fois par semaine c’est parfait, ils ne meurent pas de faim dans l’intervalle, il y a toujours bien assez de nourriture !
      Marie-Eve, maître-composteur à Nantes

      30.05 à 12h22 - Répondre - Alerter
      • pour éviter les moucherons il faut que le couvercle soit parfaitement hermétique hors les vers à compost ont besoin d’air (milieux aérobie).... donc très difficile d’éviter les moucherons et autres...
        la seule solution c’est un composteur anaérobie( sans oxygène) et parfaitement hermétique..quelqu’un en parle en bas du forum !

        30.05 à 15h55 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Moi aussi j’ai démarré avec du fait-maison, en bois. Pas terrible : le bois a pourri, il s’est déformé, c’était pas présentable.
    J’ai donc acheté un lombricomposteur en plastique, finalement pas si nul d’un point de vue environnemental car fabriqué en France en plastique recyclé.
    Et depuis, je suis si fan de cette technique naturelle pour réduire les déchets de cuisine que j’en ai fait mon nouveau métier. J’ai suivi plusieurs formations de maître-composteur (reconnues par l’ADEME) et j’ai créé le site http://www.bewo.fr pour y donner des conseils, des infos et proposer du matériel (lombricomposteurs, vers et accessoires). Composter en ville, c’est possible ! Même en appartement.

    Si vous êtes intéressé, rendez-vous sur le site http://www.bewo.fr

    29.05 à 17h42 - Répondre - Alerter
  • Comment marche le composteur de cuisine sans les vers ? Qui fait le travail ?
    Quid des insectes, mouches and co ?
    Merci pour les infos.

    29.05 à 16h38 - Répondre - Alerter
  • Humm vive le polluage de forum ! (commentaire ci-dessus)

    29.05 à 12h44 - Répondre - Alerter
  • mois j’ai trouvé une solution encore plus simple, j’ai acheter un composteur de cuisine ! sans vers..je l’utilise depuis 6 mois et c’est parfait ! bon le look reste celui d’une petite poubelle mais il est pratique, pas d’odeur et discret ! y a un petit robinet pour récupérer l’engrais liquide et j’ai du compost tous les mois
    j’ai plus l’étiquette donc je ne me rappel plus de la marque, je l’ai trouvé sur le site www.greenweez.fr.
    voilà le lien vers la page du composteur de cuisine :
    http://www.greenweez.com/happy-farm...

    a+ les recycleurs

    29.05 à 12h02 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Je9rf4me,Tout d’abord, bravo pour le blog du comite9 de quartier, j’aime bueucoap le menu de9roulant , je trouve que c’est tre8s pratique.Ensuite, merci pour ton commentaire tre8s instructif.Concernant les bacs, je pense effectivement qu’ils sont au top. J’ai mis du temps e0 les trouver. Comme tu le dit si bien, la plupart des bacs s’emboitent, ce qui risque d’e9craser les vers ou ce qui fait que l’on obtient un lombricomposteur qui n’est pas herme9tique cela facilite la contamination du substrat par des petites beates qui ne sont pas force9ment les bienvenues Je suis de9e7u d’apprendre que la moustiquaire ne limite pas les invasions de moucherons Tu penses qu’on obtient le meame re9sultat si on la positionne e0 l’exte9rieur du lombricomposteur (autour) ?Au niveau du robinet, mon pre9ce9dent lombricomposteur n’en avait pas mais il m’a pas semble9 qu’il n’e9tait pas assez ae9rer. Il faut dire qu’il n’e9tait peut eatre pas tre8s e9tanche . Je ne suis pas certain d’en installer un, en tous cas au de9part, pour e9viter les fuites mais aussi car je n’ai jamais re9colte9 bueucoap de the9. Est-ce que tu en as bueucoap de ton cote9 ?Par contre, je me dis que c’est peut-eatre bien de percer le couvercle de la boite du haut un peu comme avec le chapeau de ton lombricomposteur pour l’ae9ration. Les trous sont tre8s fins ?Ps : bravo pour le blog du comite9 de quartier. J’aime bueucoap le menu de9roulant, je trouve que c’est tre8s pratique.

      9.07 à 04h55 - Répondre - Alerter
    • A priori ce produit n’existe plus...

      29.08 à 16h12 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité