publicité
Accueil du site > Actu > Société > Au Niger, l’atome français enterre la santé de ses mineurs
Article Abonné
28-03-2013
Mots clés
Environnement
Santé
Nucléaire
Afrique

Au Niger, l’atome français enterre la santé de ses mineurs

Taille texte
Au Niger, l'atome français enterre la santé de ses mineurs
(Des travailleurs dans les mines d’uranium d’Arlit, au Niger, gérées par des filiales d’Areva, en 2005. Crédit photo : william daniels)
 

Malades, les travailleurs des filiales d’Areva qui extraient l’uranium peinent à obtenir des compensations du géant bleu-blanc-rouge du nucléaire. Mais une décision de justice pourrait bientôt changer la donne.

LES ARTICLES PRÉFÉRÉS DES ABONNÉS
Pour se rendre à la réunion dominicale de l’Association des anciens travailleurs des mines et leur famille (ATSMF), qu’il a créée en 2009, Hamidou Boureima doit user ses semelles fatiguées sur les chemins de latérite de Niamey, la capitale du Niger. Après vingt-et-un ans de services en tant (...)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité